RETOUR AUX INFOS

Tract distribué à St-Nicolas du Chardonnet (Paris) le 5 septembre

Format PDF pour impression

NON
A L’AUTODESTRUCTION
DE LA FRATERNITE SACERDOTALE SAINT PIE X !

Tract distribué par www.crisefraternite.com

Fidèles de la Fraternité au succès de laquelle depuis 30 ans nous consacrons le meilleur de nos efforts, nous croyons aujourd’hui ne pas devoir nous taire devant la situation de crise qu’elle connaît.

Une situation des séminaires catastrophique

* Une soixantaine de départs de séminaristes depuis 7 ans à Ecône
* Trois ordinations pour la France en juin 2005 sur les 15 séminaristes de la promotion
* De nombreux départs récents en Allemagne et aucune ordination pour les prochaines années
* 20 départs pour 28 entrées aux Etats Unis en 2003-2004

Alors que les vocations au sein des familles fidèles à la Fraternité sont abondantes, tout paraît être fait pour les décevoir, les décourager et les exclure.

Des prêtres inquiets

De nombreux prêtres s’inquiètent de cette situation alarmante mais n’osent pas en parler. L’abbé Philippe Laguérie a fait part de son inquiétude à sa hiérarchie puis à certains de ses confrères.
Pour cette raison, il a été sanctionné, nommé au Mexique sans avoir été entendu, menacé aujourd’hui d’exclusion de la Fraternité sans pouvoir exercer de recours auprès du Supérieur Général. L’abbé Guillaume de Tanouarn et l’abbé Christophe Héry qui n’ont pas caché partager ses inquiétudes sont aussi menacés d’exclusion.

Un contexte trouble à Bordeaux

Ces évènements interviennent alors que se tiennent des négociations secrètes avec Mgr Ricard, dont l’un des éléments est l’obtention du silence de l’abbé Philippe Laguérie.
Dans ce contexte, au mois de juin à Bordeaux, Mgr Fellay a préféré donner les confirmations dans la cour du prieuré plutôt qu’à l’église Saint Eloi…

Des manières indignes

Nous apprenons qu’il est fait usage de vigiles et de chiens pour empêcher les prêtres du prieuré de Bordeaux d’accéder aux églises qu’ils ont acquises et restaurées de leurs mains et de nos deniers.
Ces manières sont inadmissibles dans la famille de la Tradition et constituent, pour nous fidèles, un grave scandale.

Ne laissons pas nos vocations dans un tel contexte
Rassemblons nous pour éviter une nouvelle fracture

Nous appelons respectueusement mais fermement à un retour au calme et à la raison, sous l’arbitrage des 4 évêques que Mgr Lefebvre a sacrés pour diriger le clergé et les fidèles de la Tradition et assurer ainsi le bien de nos âmes.

LES FIDELES ATTRISTES ET SCANDALISES

www.crisefraternite.com

Le 3 septembre 2004 en la Fête de St Pie X