RETOUR AUX INFOS
Tract de Sensus Fidei - 21 novembre 2004

Format PDF pour impression

"Déclaration de fidélité à la Tradition"
proposé par www.sensusfidei.org

Nous, fidèles catholiques attachés à la Tradition de notre religion et au message de Mgr Marcel Lefebvre, proclamons que le lien qui nous unit est l’attachement à la foi de nos pères telle que l’Eglise l’a transmise jusqu’au funeste concile de Vatican II.

Cette foi est gravement attaquée par les erreurs conciliaires et plus généralement par un monde qui n’a jamais été aussi éloigné de Dieu. Sa défense est urgente et doit mobiliser toutes les énergies.

La Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X joue un rôle central dans la transmission de cette foi en raison du nombre de ses membres et de l’étendue de son ministère. Nous voulons saluer ici publiquement le travail admirable de ses prêtres et les en remercier de tout coeur. Où en serait aujourd’hui la Tradition catholique sans le dévouement des membres de la FSSPX ?

Pourtant nous croyons devoir rappeler que la Fraternité Saint-Pie X n’est pas seule à avoir conservé la foi catholique et à distribuer validement les sacrements. Parce qu’elle est le devoir de tous, la défense de la foi catholique n’est donc le monopole de personne. Elle doit s’exercer dans la plus parfaite charité entre tous.

Face à certains évènements qui ont agité récemment la Tradition, nous déclarons publiquement notre inquiétude.

Nous regrettons l’énergie mise dernièrement dans des controverses philosophiques obscures, quand nous constatons trop souvent peu de zèle pour faire avancer le royaume de Dieu. Nous sommes excédés des prédications centrées sur des observances mineures de notre religion et qui semblent la réduire à un moralisme. Force est de constater que l’esprit de conquête de Mgr Lefebvre semble loin et que l’on se replie sur soi.

Nous sommes choqués par le renvoi expéditif de séminaristes sans histoires ou de prêtres qui se sont illustrés par leur dévouement au service des fidèles. Nous sommes étonnés que les procédures prévues par le code de droit canonique traditionnel n’aient pas été observées pour des mesures aussi radicales. Nous recevons de multiples confidences de prêtres malheureux, mais qui se taisent par crainte de sanctions.

Nous sommes scandalisés par les actes agressifs, les déclarations acides, les mises en demeure et plus généralement l’absence de charité entre les membres du clergé. La défense d’un soi-disant « Principe d’Autorité » ne peut justifier l’affligeant spectacle auquel nous assistons depuis l’été. L’Eglise ne peut être régie avec une discipline militaire. La seule vraie règle entre ses membres est celle de la charité selon la devise de Mgr Lefebvre : credidimus caritati, « nous avons cru à la charité ».

Alors que presque tous les clercs fidèles à la Tradition catholique exercent leur ministère par une juridiction de suppléance justifiée par le délabrement de l’Eglise depuis le Concile, nous ne pouvons comprendre à quel titre la FSSPX s’arrogerait le droit d’« excommunier » en quelque sorte ceux avec lesquels elle serait en conflit. Ainsi le communiqué du Secrétaire Général de la FSSPX du 21 octobre déclarant « illicite » le ministère des Abbés Laguérie et Héry à l’église Saint-Eloi de Bordeaux est dénué de sens et marque une dérive que nous ne pouvons que rejeter vigoureusement.

De même nous ne pouvons accepter que, sous prétexte d’exclusion de la FSSPX, des prêtres catholiques soient empêchés de dire leur messe dans les églises que nous avons occupées avec peine (comme Saint-Nicolas-du- Chardonnet qui appartient à tous les traditionalistes) ou dans les prieurés que nous avons financés de nos deniers (pour la transmission de la foi et non le sectarisme de certains titulaires). Chaque prêtre catholique doit pouvoir accéder à tous les autels catholiques de la résistance. Tous doivent concentrer leurs efforts non à se déchirer mais à lutter contre les erreurs conciliaires qui détruisent l’Eglise.

Nous appelons donc les prêtres à nous montrer l’exemple de la charité et de la miséricorde et nous les exhortons à la réconciliation. Dieu veuille nous en faire la grâce !

Date :
Nom :
Prénom :
Adresse :
Courriel :
□ Je souhaite que ma déclaration soit transmise à Mgr Bernard Fellay
□ Je souhaite adhérer à l’association SENSUS FIDEI

Signature :

Si cette déclaration correspond à vos inquiétudes, signez-la et renvoyez-la à : Association Sensus Fidei, 2 rue Narcisse Diaz, 75016 Paris.

Les déclarations dont les signataires l’auront souhaité seront transmises à Mgr Bernard Fellay. Les autres seront conservées au siège de l’association.