RETOUR AUX INFOS

"Pour aller à la chasse au loup..." - Bertrand Le Noac’h - 18 décembre 2004

Repris du journal Mascaret, proche de l'abbé Laguérie. Rubrique "L’Echo du Parvis"

Les “spécialistes” de la traque aux influences gnostiques et maçonniques font preuve d'une activité intense ces derniers temps. On reste confondu devant l'extrême sagacité de ces fins limiers qui pistent la moindre influence, les traces les plus ténues aux endroits les plus inattendus. Vérifient-ils avant de se coucher si un gnostique n'est pas caché sous leur lit ? Cette question me vient quelque fois à l'esprit, même si je doute d'avoir un jour la réponse.

Je n'ai pas la naïveté de croire que les adversaires de l'Eglise ne cherchent pas à nous nuire. Mais on ne me fera pas croire qu'une loupe binoculaire soit l'instrument le plus utile pour la chasse au gros gibier. Quand on traque icelui il convient d'examiner d'abord les brisées aux points de passage obligés plutôt que de retourner chaque brin d'herbe. D'autant que c'est surestimer l'adversaire que d'imaginer de sa part des stratégies complexes et hasardeuses. Si ils pouvaient nous pendre au premier réverbère, sans autre forme de procès ils le feraient sans hésiter.

Donc, si on cherche les membres des loges, c'est plutôt du coté des palais nationaux qu'il faut d'abord les rechercher. Et de ceux et celles qui les ont fréquentés en usant parfois de leurs charmes, jusque dans le bureau d'un Garde des Sceaux. C'est la direction d'un mouvement qui reste la plus exposée aux risques de manipulations et d'intimidations de la part d'un pouvoir qui tient tout dans sa main. N'oublions pas les grandes manœuvres qui se sont déroulées au Sénat lors de la précédente législature, sur l'enseignement privé hors contrat, qui ne visaient en fait que les établissements catholiques traditionnels. Et comment nos talentueux informateurs qui “savent” que tel ou tel prêtre de la fraternité a été initié à la loge Opéra ne découvrent ce genre de coup bas qu'après coup ? Quand encore ils le découvrent !

Si on doit s'inquiéter, c'est de ces fins conseillers qui poussent les responsables de la fraternité à la sectarisation de l'institution et lui font remplir une à une chacune des conditions qui caractérisent une secte jusqu'à ce que se referment les mâchoires du piège.