RETOUR AUX INFOS
"Un scandaleux montage" - La Politique- 1er février 2005
 

Article non signé dans la lettre Politique

Le Congrès de Tradition du 6 février organisé par l’abbé de Tanoüarn, au travers des Cercles de Traditions de Paris et de Sensus Fidei, a obtenu sans difficulté la salle de la Mutualité à deux pas de Saint Nicolas du Chardonnet, alors que le Front national ne l’obtient jamais.

Le titre de la réunion, « Laïcité et chrétienté » ne peut abuser ceux qui suivent de près les gesticulations gnostiques.

Il faut rappeler que l’un des grands hommes de l’abbé de Tanoüarn, avec Alain de Benoist, est Emile Poulat, président des colloques ésotériques de Politica hermetica, homme de gauche, proche des milieux communistes.

Il fait carrière au CNRS et à l’EHESS.

Ancien prêtre ouvrier, il est favorable à la séparation de l’Eglise et de l’Etat…

Il est aussi apologiste de l’abbé Loisy, défroqué, condamné par Pie X, pour modernisme, cf. J. Ploncard d’Assac, L’Eglise occupée et a participé au dernier colloque du GRECE le 30 janvier dernier.

Tel est l’un des « maîtres à penser » de l’abbé de Tanoüarn qui prétend parler au nom de la Tradition… !

Plus scandaleux encore, pour faire croire qu’il leur apportait son appui, les organisateurs ont essayé d’utiliser Mgr Williamson qui avait écrit un texte à l’attention des catholiques français, rappelant la recommandation de Pie X d’« affirmer sans compromis la pure foi catholique à la face de l’Etat »…

Devant cette manipulation, Mgr Williamson adressait le 11 janvier dernier une mise au point à l’abbé Régis de Cacqueray, actuel supérieur du district de France : www.laporte latine.org :

« Cher monsieur l’abbé de Cacqueray, vu les circonstances présentes de votre district, il me semble nécessaire de faire ce que je peux pour empêcher toute interprétation indue de mes paroles et actions.

Je vous demande en conséquence de communiquer à qui de droit que je n’autorise personne à utiliser mon nom pour soutenir des procédés qui soient de nature apte à nuire aux intérêts de notre Fraternité Saint Pie X et ses Supérieurs. »…

Il est instructif de relever les noms des participants à cette fausse réaction envers le laïcisme :

Abbé de Tanoüarn ; Serge de Beketch ; Daniel Hamiche ; Olivier Pichon ; Yves Amiot de Sensus Fidei ; Michel De Jaeghere ; Jean de Viguerie ; Philippe Conrad ; abbé Barthe ; Christophe Mahieu ; le gaulliste Paul-Marie Coûteaux (XXXXXXXXX censuré par le FCH) ainsi que l’inévitable Sixte-Henri de Bourbon-Parme, toujours cornaqué par Serge de Beketch.

La liste des auteurs admis à dédicacer leurs ouvrages recouvre les habituels compagnons de route de la gnose :

Yves Amiot, que nous regrettons de voir embarqué dans ce « complot », car il vaut mieux ; M.J de Bravura et Anne Brassié, proches d’Henry de Lesquen ; Aymeric Chauprade, féal de l’abbé Laguérie ; Philippe Conrad ; J.P. Dickès ; François Foucart ; Michel De Jaeghere : Gal P.M Gallois ; Daniel Hamiche ; P.P. Deschodt ; Abbé Ph. Laguérie ; Thibaut de la Tocnaye, proche de Bernard Antony ; Dr Nghiem ; Olivier Pichon ; D. Raffard de Brienne, collaborateur au Libre Journal ; Abbé G. de Tanoüarn, J. De Viguerie et l’inévitable Vladimir Volkoff, fidèle des réunions du GRECE.

Parmi les stands, on trouvait : l’ACIM : l’Action française ; Chrétienté Solidarité de Bernard Anthony ; Communication et Tradition ; Forum catholique ; Mohairs et Laines de France, (sic) ; Chœur Montjoie Saint Denis ; Livres Anciens ; Le Libre Journal, bien sûr ; Monde et Vie ; Minute, Nouvelle revue Certitudes et Pacte, tous trois sous la coupe de l’abbé de Tanoüarn ; Association Saint-Eloi ; Sensus Fidei, d’Yves Amiot, UNEC de W. Wuermeling et l’équipe de Présent

Toujours les mêmes sous des étiquettes différentes, ceux qui ont appuyé, Sernine-Celier et son détestable livre La Paille et le Sycomore et l’affaire Laguérie.

Curieusement, l’abbé Celier n’apparaît pas, car il cherche à sauver son poste stratégique au sein des éditions Clovis et Fideliter…

Si tous n’ont pas le même degré de nocivité, participant à cette mascarade pseudo traditionalistes pour que l’on parle d’eux ou de leurs livres, par contre on ne peut les exonérer de complicité.

Si cette manifestation n’a pas reçu l’appui de la hiérarchie, par contre on ne peut que regretter que ses principaux meneurs ne soient toujours pas exclus de la Fraternité, car à terme ils vont finir par provoquer une scission en son sein alors qu’elle devrait se présenter monolithique face aux difficiles négociations avec Rome.

Pour comprendre la crise, lisez et faites lire : P.P. d’Assac.

  • Enquête sur la Nouvelle Droite et ses Compagnons de route. 20 E. franco
  • Le Complot. 15 E franco
Commandes à S.P.P. ; BP 5061 ; 83091 Toulon cedex.